Logo de la Ville de Nice

Gélas, Mercantour Mercantour

Photographie : Gélas, Mercantour Mercantour
Photographie :
Gélas, Mercantour Mercantour
Auteur :
BOURRET, Eric (1964)
Date :
Lieu :
Musée de la photographie Charles Nègre, Nice
Crédit :
© Eric BOURRET, collection Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre
N° inventaire :
N° TPI 2011/006/001
Type :
Photographie
Technique :
Photographie Couleur Tirage pigmentaire sur papier baryté
Format :
110 x 140 cm
Domaine :
Beaux-Arts
Catégorie :
Photographie
Période :
Contemporains
Eric Bourret est un photographe philosophe. Il photographie l’élémentaire, l’eau tournoyante et écumeuse du ressac des vagues, la terre pétrifiée dressée en falaises abruptes, ainsi que l’archéologique, les vestiges de monuments des plus anciennes cultures. Avec obstination, il parcourt les paysages naturels pour capter les possibilités plastiques de la puissance tellurique qui s’en dégage. Cet idéal guide sa photographie. Son immersion dans la nature vive forge le cadre de ses prises de vue. Ses compositions originales révèlent tantôt des formes monumentales, tantôt des créatures minérales ou des graphismes énigmatiques. Le regard qu'il porte sur la réalité de ces différents types de paysages l'incite à la recherche d'une transcription plastique propre à rendre compte de leur singularité et de leur dynamique. Son jeu d'inversion de la hiérarchie des masses et des plans déstabilise le regard et invite à d'autres lectures ou perceptions.

Eric Bourret est un photographe philosophe. Il photographie l’élémentaire, l’eau tournoyante et écumeuse du ressac des vagues, la terre pétrifiée dressée en falaises abruptes, ainsi que l’archéologique, les vestiges de monuments des plus anciennes cultures. Avec obstination, il parcourt les paysages naturels pour capter les possibilités plastiques de la puissance tellurique qui s’en dégage. Cet idéal guide sa photographie. Son immersion dans la nature vive forge le cadre de ses prises de vue. Ses compositions originales révèlent tantôt des formes monumentales, tantôt des créatures minérales ou des graphismes énigmatiques. Le regard qu'il porte sur la réalité de ces différents types de paysages l'incite à la recherche d'une transcription plastique propre à rendre compte de leur singularité et de leur dynamique. Son jeu d'inversion de la hiérarchie des masses et des plans déstabilise le regard et invite à d'autres lectures ou perceptions.