Logo de la Ville de Nice

Guitare baroque, Ancône

Instrument de musique : Guitare baroque, Ancône
Instrument de musique :
Guitare baroque, Ancône
Auteur :
TESLER, Giovanni (actif à Ancône, 1600-1650)
Date :
Lieu :
Palais Lascaris, Nice
N° inventaire :
Inv. : C65
Acquisition :
Legs Gautier 1904
Type :
Instrument de musique
Technique :
Erable, hêtre, épicéa, ébène, ivoire, parchemin, os, nacre, buis
Domaine :
Littérature et musique
Catégorie :
Musique
Période :
XVIIe siècle

Connue de tous les spécialistes de la guitare pour sa rareté autant que pour le raffinement de son exécution, cette guitare fut fabriquée par l'un des nombreux luthiers d'origine germanique qui se sont installés en Italie du Nord au début du XVIIe siècle. Comme la plupart des guitares baroques conservées aujourd’hui, celle-ci a subi de nombreuses transformations. Son manche semble avoir été raccourci car le chevillier actuel compte neuf trous, dont celui du centre est percé à son extrémité supérieure. Cette guitare est l’un des seuls instruments répertoriés de Tesler ; deux autres de ses guitares sont conservées au Royal College of Music à Londres et au Museo Nazionale degli Strumenti Musicali à Rome, un luth de 1621 est conservé au Museo Bardini à Florence et un chitarrone de 1615 au Kunstgewerbemuseum à Dresde.

Connue de tous les spécialistes de la guitare pour sa rareté autant que pour le raffinement de son exécution, cette guitare fut fabriquée par l'un des nombreux luthiers d'origine germanique qui se sont installés en Italie du Nord au début du XVIIe siècle. Comme la plupart des guitares baroques conservées aujourd’hui, celle-ci a subi de nombreuses transformations. Son manche semble avoir été raccourci car le chevillier actuel compte neuf trous, dont celui du centre est percé à son extrémité supérieure. Cette guitare est l’un des seuls instruments répertoriés de Tesler ; deux autres de ses guitares sont conservées au Royal College of Music à Londres et au Museo Nazionale degli Strumenti Musicali à Rome, un luth de 1621 est conservé au Museo Bardini à Florence et un chitarrone de 1615 au Kunstgewerbemuseum à Dresde.