Logo de la Ville de Nice

Hôtel Negresco. Façade

Photographie d'architecture : Hôtel Negresco. Façade
Photographie d'architecture :
Hôtel Negresco. Façade
Auteur :
NIERMANS, Edouard-Jean (1859-1928). Architecte
Lieu :
Service du Patrimoine historique de la ville de Nice
Crédit :
Photographie Ville de Nice, J. Bavent, juillet 2012
Type :
Photographie d'architecture
Domaine :
Patrimoine bâti
Catégorie :
Vues actuelles
Période :
XXe siècle
Édouard-Jean Niermans (1859-1928) est un architecte originaire d’Enschede (Pays-Bas), figure importante de l'architecture du début du siècle à Paris et sur la Côte d'Azur. A la fin du XIXe siècle, il est le constructeur et décorateur le plus à la mode pour les salles de spectacles, cafés-concerts, music-halls : Casino de Paris, Élysée-Montmartre, théâtre Marigny, rénovation des Folies-Bergère, de l'Olympia, reconstruction du Moulin-Rouge, etc. Il s'installe à Nice en 1909 et y construit de nombreuses villas, hôtels et casinos. Son œuvre la plus célèbre demeure l'hôtel Negresco, à la veille de la Première Guerre mondiale (1911-1913). Façades et toitures de l'ensemble des bâtiments donnant sur la promenade des Anglais, la rue de Cronstadt, la rue Commandant Beretta, la rue de Rivoli et sur la cour intérieure, grand hall central dit salon royal avec sa verrière ont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 13 juin 2003.

Édouard-Jean Niermans (1859-1928) est un architecte originaire d’Enschede (Pays-Bas), figure importante de l'architecture du début du siècle à Paris et sur la Côte d'Azur. A la fin du XIXe siècle, il est le constructeur et décorateur le plus à la mode pour les salles de spectacles, cafés-concerts, music-halls : Casino de Paris, Élysée-Montmartre, théâtre Marigny, rénovation des Folies-Bergère, de l'Olympia, reconstruction du Moulin-Rouge, etc. Il s'installe à Nice en 1909 et y construit de nombreuses villas, hôtels et casinos. Son œuvre la plus célèbre demeure l'hôtel Negresco, à la veille de la Première Guerre mondiale (1911-1913). Façades et toitures de l'ensemble des bâtiments donnant sur la promenade des Anglais, la rue de Cronstadt, la rue Commandant Beretta, la rue de Rivoli et sur la cour intérieure, grand hall central dit salon royal avec sa verrière ont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 13 juin 2003.