Logo de la Ville de Nice

Lectrice à la table jaune, Vence

Tableau : Lectrice à la table jaune, Vence
Tableau :
Lectrice à la table jaune, Vence
Auteur :
MATISSE, Henri (1869-1954)
Date :
Lieu :
Musée Matisse, Nice
Crédit :
Photo : François Fernandez
© Succession H. Matisse
N° inventaire :
Inv. : 63. 2. 7
Type :
Tableau
Technique :
Huile sur toile
Format :
53,5 x 72,5 cm
Domaine :
Beaux-Arts
Catégorie :
Peinture
Période :
XXe siècle

En 1943, Matisse quitte Nice, menacée par les bombardements de la seconde guerre mondiale, pour la villa Le Rêve à Vence où il reste jusqu’en 1949. Peint au printemps 1944, la Lectrice à la table jaune fait partie des nombreux tableaux de la période dite « de Vence ». Matisse y reprend avec son modèle et assistante Annelies Nelck le thème, récurrent dans son œuvre, de la lecture. Dans ce tableau, composé d’aplats colorés, sur lesquels se détachent les traits du modèle, celui-ci, bras appuyés sur une table, pose son regard sur un livre ouvert. Un bouquet de fleurs, des grenades et un verre à vin du Rhin, objets également conservés dans les collections du musée, complètent la composition qui s’articule entre deux registres horizontaux, l’un bleu, pour le fond, l’autre jaune, pour la table. Matisse cherche à exprimer l’émotion entre la ligne et la couleur, et, par la simplification des formes, à créer un univers de signes, serein et lumineux. Un signe pour chaque chose.

En 1943, Matisse quitte Nice, menacée par les bombardements de la seconde guerre mondiale, pour la villa Le Rêve à Vence où il reste jusqu’en 1949. Peint au printemps 1944, la Lectrice à la table jaune fait partie des nombreux tableaux de la période dite « de Vence ». Matisse y reprend avec son modèle et assistante Annelies Nelck le thème, récurrent dans son œuvre, de la lecture. Dans ce tableau, composé d’aplats colorés, sur lesquels se détachent les traits du modèle, celui-ci, bras appuyés sur une table, pose son regard sur un livre ouvert. Un bouquet de fleurs, des grenades et un verre à vin du Rhin, objets également conservés dans les collections du musée, complètent la composition qui s’articule entre deux registres horizontaux, l’un bleu, pour le fond, l’autre jaune, pour la table. Matisse cherche à exprimer l’émotion entre la ligne et la couleur, et, par la simplification des formes, à créer un univers de signes, serein et lumineux. Un signe pour chaque chose.