Logo de la Ville de Nice

Observatoire d'astronomie du Mont-Gros. Façade

Photographie d'architecture : Observatoire d'astronomie du Mont-Gros. Façade
Photographie d'architecture :
Observatoire d'astronomie du Mont-Gros. Façade
Auteur :
GARNIER, Charles (1825-1898). Architecte \ EIFFEL, Gustave (1832-1923). Ingénieur
Lieu :
Service du Patrimoine historique de la ville de Nice
Crédit :
Photographie Ville de Nice, août 2013
Type :
Photographie d'architecture
Domaine :
Patrimoine bâti
Catégorie :
Vues actuelles
Période :
XIXe siècle
Le coût de la construction de l’Observatoire de Nice (1878-1887) fut entièrement pris en charge par le banquier mécène Raphaël-Louis Bischoffsheim qui en confia la réalisation à l'architecte de l’Opéra de Paris Charles Garnier.C’est l'ingénieur Gustave Eiffel qui réalisa la coupole abritant la lunette principale. Classement au titre des monuments historiques par arrêté du 24 octobre 1994 : bâtiments en totalité, y compris le support des différentes lunettes : grand équatorial, équatorial coudé avec son abri sur rails, petit équatorial avec sa terrasse et son garde corps, grande méridienne (héliostat). Façades et toitures de : petite méridienne (service scolaire), « coupole Schaumasse » (1931), pavillon de physique (pavillon du chef d'atelier), maison des astronomes (maisons jumelles), bâtiment et coupole de l'astrographe, anciennes écuries et remises (garages), maison du concierge (pavillon d'entrée), grand bâtiment d'administration et bibliothèque (pavillons scientifiques et bibliothèque), petit pavillon au nord de celui ci (pavillon acacia) pavillon magnétique, bâtiment des machines et ateliers (pavillon technique) à l'exception des modifications apportées à la galerie centrale. Autres éléments : socles, mappemonde et murets à l'entrée du chemin, portail avec sa grille et les statues symbolisant l'Astronomie et la Physique, cadran solaire provenant de l'ancienne Sorbonne, obélisques servant de mires sud aux deux méridiennes et mire nord de la petite méridienne, terrasses et leurs murs de soutènement.

Le coût de la construction de l’Observatoire de Nice (1878-1887) fut entièrement pris en charge par le banquier mécène Raphaël-Louis Bischoffsheim qui en confia la réalisation à l'architecte de l’Opéra de Paris Charles Garnier.C’est l'ingénieur Gustave Eiffel qui réalisa la coupole abritant la lunette principale. Classement au titre des monuments historiques par arrêté du 24 octobre 1994 : bâtiments en totalité, y compris le support des différentes lunettes : grand équatorial, équatorial coudé avec son abri sur rails, petit équatorial avec sa terrasse et son garde corps, grande méridienne (héliostat). Façades et toitures de : petite méridienne (service scolaire), « coupole Schaumasse » (1931), pavillon de physique (pavillon du chef d'atelier), maison des astronomes (maisons jumelles), bâtiment et coupole de l'astrographe, anciennes écuries et remises (garages), maison du concierge (pavillon d'entrée), grand bâtiment d'administration et bibliothèque (pavillons scientifiques et bibliothèque), petit pavillon au nord de celui ci (pavillon acacia) pavillon magnétique, bâtiment des machines et ateliers (pavillon technique) à l'exception des modifications apportées à la galerie centrale. Autres éléments : socles, mappemonde et murets à l'entrée du chemin, portail avec sa grille et les statues symbolisant l'Astronomie et la Physique, cadran solaire provenant de l'ancienne Sorbonne, obélisques servant de mires sud aux deux méridiennes et mire nord de la petite méridienne, terrasses et leurs murs de soutènement.